air shows
air shows
customers
Sky-Lens sur Twitter
Europe |  UK/Commonwealth/USA |  Asia |  Museums |  Goodies |  Publications |  Links |  About Sky-Lens |  Contact

Photo Records:

Carnet de voyage numéro 3 : les anges bleus. 02/14/2017

 
Carnet de voyage numéro 3 : les anges bleus
 
S'inspirer d'une BD pour photographier un mythe de l'aéronavale américaine. Un phénomène aéronautique culturel. Du rêve à la réalité ... 
 

La bande dessinée et « Hollywood » croquent les aviateurs américains sous des airs assez romanesques, quand ce n’est pas pour leur fabriquer des images de « rock stars » qui ne correspondent même plus à la réalité telle qu’ils la vivent. Nous nous souvenons de notre enfance, avec des GIs en plastique, des jeeps, des warbirds, des chewing gums, et des films sur l’aéronavale américaine dans le Pacifique. Et l’album des aventures de Buck Danny, « les Anges bleus », a alimenté cet imaginaire. Car lorsque je le lisais, à 11 ans, je rêvais déjà, de découvrir, plus tard, les vrais Anges bleus (ou Blue Angels), avec un carnet de croquis ou un appareil photo tel que mo, Kodak Instamatic d’alors … J’ignorais de toutes façons, que j’irai un jour, jusqu’aux USA pour les voir, avec 20 kilos de Nikon.

 

Souhait exaucé, fin octobre 2017. Je décide de me rendre à « Wings over Houston », dans le Texas. Mon objectif est de photographier cette patrouille de l’aéronavale, les « US Navy Blue Angels », et dont les aventures ont été imaginées par Charlier et Hubinon dans cet album, « les Anges bleus », paru en 1969. Lorsque la BD a été éditée, les Blue Angels volaient sur Grumman F-11 F Tiger II. Mais là, à Houston, ils volent, et depuis 30 ans déjà .., sur Boeing McDD F/A-18 C/D Hornet. Dans deux ans, ils seront « transformés » sur Boeing F/A-18 E/F Super Hornet. Pourtant, cet album de BD a été réédité, il y a 30 ans, dans une nouvelle collection, avec une magnifique couverture représentant un pilote des Blue Angels en gros plan, avec les reflets des arceaux de la verrière de son jet, dans son casque.

Sur deux journées consécutives à Houston, je réalise, les images des Blue Angels, en pleine démonstration, inconsciemment influencé, par toute cette mythologie de jeunesse, dans le choix des cadrages. Au final ces images que je voulais très « américaines » et « hollywoodiennes », sont plutôt réussies. Car au retour, elles sont triées et préparées pour le livre «  Mondes de patrouilles «  qui sortira en librairies, en septembre 2017. Là, je suis un peu surpris car les portraits de pilotes comportent des similitudes avec le dessin du pilote représenté en gros plan, sur la fameuse couverture de la réédition BD. Sur ma photo, le pilote a le même casque que celui du dessin, et en plus, quelque chose se reflète dans sa visière, mais contrairement au dessin, ce n’est pas la structure de la verrière, mais sa main.

 

 

 

Quelle main magique. Mais quelque chose ne colle pas, car lorsqu’ils volaient sur F-11F Tiger, les anges bleus ne portaient pas les mêmes casques, qu’en 2016, environ 40 années plus tard, sur Boeing F/A-18 Hornet. Explication : le dessin de cette nouvelle édition de la BD, est sorti à l’époque des Blue Angels opérant sur Hornet; il représente donc, un pilote de Hornet, mais qui pilote un Tiger. Peu importe, car cela n’enlève rien à la beauté du dessin. Le plus magique est de le mettre en rapport avec ma photo, celle que j’ai pu réaliser alors que je n’avais jamais vu ce dessin.

Graphisme de stars de "rock". Avec les Blue Angels, tout est dans le graphisme, qu’il s’agisse des couleurs des avions, ou des titres en jaune. Il me semble qu’en créant ce journal www.sky-lens.com , il y a 10 ans, j’avais été inspiré par cette thématique Blue Angels, ce bleu orné de jaune …, pour créer ce magazine internet que vous aimez. Finalement, mes photos de la fameuse patrouille de la Navy trouvent à merveille, cet écrin que, de manière un peu inconsciente, je leur avais destiné.

 

 

En relisant « Les Anges bleus », paru en 1969, je réalise que leurs auteurs, Charlier et Hubinon, étaient visionnaires. Dans cette histoire, Buck Danny et ses amis sont pilotes aux Blue Angels, et ils sont envoyés à Karachi, au Pakistan, avec une mission : participer à l’un des plus grands des meetings internationaux et commerciaux jamais organisés en-dehors de l’Occident. Quand j’avais découvert cette histoire, écrite en pleine guerre froide, de tels meetings étaient impossibles à réaliser, ailleurs qu’en Europe, et certainement pas dans un pays qui faisait parti du Tiers Monde. De plus, Buck Danny y rencontre ses homologues de Russie, une patrouille de MiG-21 (!), un rêve de la « Détente ». En fait, cela ne pouvait se produire, à l’époque. Il a fallu attendre 1991, pour que les premières patrouilles militaires voient le jour, dans ce qui était pourtant, encore, l’URSS. En plus les pilotes soviétiques en question, dans les pages de cette BD, créent une surprise de taille pour les lecteurs de l’époque, car elles sont des femmes. De nos jours, nous ne sommes même plus surpris de voir des femmes pilotes de chasse, en patrouilles militaires, en France ou en Chine.

Pour résumer, en 1969, il était tout simplement impossible de rassembler les nations décrites dans cette histoire. Pourtant ce plateau de participants préfigurait, ce que le public a pu découvrir dans les nouveaux salons aéronautiques apparus dans le monde multipolaire, en près de vingt ans : www.sky-lens.com/articles-reports-air-events.php?recordID=120

 

Back to Photo Records

© Sky-Lens'Aviation' - François Brévot - All rights reserved - Une création alnath.net