air shows
air shows
customers
Sky-Lens sur Twitter
Europe |  UK/Commonwealth/USA |  Asia |  Museums |  Goodies |  Publications |  Links |  About Sky-Lens |  Contact

UK/Commonwealth/USA:

RIAT 2008 : la crise et le désarroi 07/17/2008

 

 

RIAT 2008 : parkings surréalistes et spectacle du désarroi.

Pour la première fois en 38 années d’éditions consécutives, le meeting aérien annuel du Royal International Air Tattoo (RIAT 2008), à Fairford, dans les Cotswolds (Gloucestershire) , a été annulé. Malgré une météo clémente pour les vols, ce sont des cirsconstances que personne n'imaginait par le passé, qui ont généré cet échec.
 

Le meeting devait ouvrir ses portes au public les 12 et 13 juillet, mais 72 heures de précipitations consécutives lors de la semaine passée ont provoqué des inondations dans les terres des Cotswolds. Ainsi les parkings aménagés sur les champs cernant la base ne pourraient accueillir les dizaines de milliers de voitures de spectateurs attendues sur deux jours. Les véhicules aurait pu s’embourber, bloquer la circulation, et pire encore ; dans le cas d’un incident majeur, une évacuation du public ne pourrait se faire rapidement.
La décision d'abandonner le spectacle du 12 juillet 2008 a été prise, non sans douleurs, au soir du 11, par les équipes opérationnelles du RIAT en concertation avec les autorités de la police locale (cf notre rubrique ' News '). Dans le même temps, un avis de maintien provisoire du meeting pour le 13 Juillet, était annoncé par cette direction, sous réserve d’une amélioration de la situation par les équipes de volontaires chargées d'assécher les lieux.
La décision de maintenir la fête du dimanche 13 devait être annoncée le lendemain, le 12 juillet, à partir de 16H00. Dans toute la région, c’était le désarroi, car personne n’avait envisagé une telle situation. Les Cotswolds se vidaient de leurs fanas d'aviation, fuyant les campings déjà inondés depuis quelques jours, et les pubs étaient désertés par leur pèlerins aérophiles annuels.
Il est vrai que les terres des Cotswolds ne se sont pas vraiment remises des inondations catastrophiques de Juillet 2007 - survenues au lendemain de la fermeture du RIAT 2007... (!) - et qui firent la une de l’actualité européenne, en sinistrant non seulement le Gloucestershire, mais surtout les villes de Tewkesbury et d'Oxford. De plus, les eaux accumulées en ce début d'été 2008 n'ont pu s'assécher et s'évaporer en raison de températures trop basses ; depuis le début de juillet 2008, la température locale a rarement dépassé le seuil des 20 degrés C°.

 

    

 

     

    

 

 

        

 

Le lendemain, 12 juillet 2008, j’entreprenais un tour de base en auto, entre 15H30 et 16H30, afin de constater les dégats . La boue etait bien là, et il fallait bien l’admettre, même si le soleil revenait progressivement. Vers 16H15, au volant..., j’entendais sur la station de radio "Wings FM" 87.7, Tim Prince directeur du RIAT, annonçant - sur un air ministériel emprunt d’emotion - son obligation d’annuler son airshow pour le lendemain aussi... La guerre contre l'humidité etait perdue. Les équipes de volontaires assistées de sociétés santaires auront travaillé pendant 24 heures, sans parvenir à combler les ornières creusées par les eaux...
A 18H00, j'étais convoqué au pub par un ami Sqn Leader de la RAF, grand timonier des " Role demonstrations ", afin de retrouver un peu de réconfort teinté d'humour anglais pour conjurer la réalité, aidés de bières " Spitfire ".
Les conséquences financières découlant de la fermeture de cet événement restent incalculables pour l’heure. Dans le plus grand désarroi, les investisseurs et donateurs de ce meeting unique dans le monde – ainsi que les 3000 volontaires du RIAT qui ont travaillé pendant 12 mois sur la logistique et l'organisation -, ont dû tous se résigner à l’abandon de cette édition 2008.

Pour rendre les choses plus difficiles à accepter par tous, il faut constater que la météo du 12 juillet était plutôt clémente, certes avec quelques averses…, mais que les conditions auraient été favorables aux évolutions aériennes. Le plus ironique dans toute cette affaire, est que la météo du lendemain, le 13 juillet, nous glorifiait d’un ciel d’un bleu profond et d’une très grande visibilité en altitude. Seuls quelques spectateurs et invités de marque étaient autorisés à se rendre sur leurs chalets, n’assistant plus qu’au départ attristant des avions pour Farnborough, interdits de vol à Fairford, pour simple cause de boue...
Jamais un jour de RIAT ne fut aussi frustrant. Mais un Hurricane du BBMF décolla et repassa au-dessus de nos chalets en pattant des ailes pour nous saluer. Les Red Arrows ont été les seuls à " braver " l’interdiction de démonstration décrétée pour ce jour : après leur décollage, ils nous ont honoré en prenant de l’altitude, formation serrée, pour effectuer leur fameux éclatement en rosace. Cette conclusion demeurera peut-être la dernière figure acrobatique effectuée dans toute l’histoire du ciel de Fairford. Mais espérons qu'il y aura d'autres Tattoo... Cette courte prestation improvisée aura soulevé un peu d'émotion dans le coeur des rares spectateurs présents sur les chalets, et quelques larmes ont mouillé l’herbe déjà trop humide… Ah, les Red Arrows ! Décidément cette année, que ferrions-nous sans eux ?....

   

    

 

 

 

 

 

 

C’est donc en tant que photographe industriel, rare habilité à visiter les parkings, que j’ai pu observer cette atmosphère des plus étranges. C’était bien la première fois que l’on m’offrait une "exposition statique pour moi seul", cette atmosphère contribuant à alimenter mon désarroi personnel. Car j’aurais aimé pour le public qu’il en fut autrement, et que je ne sois pas le seul à visiter…, croisant de part et d’autres quelques personnes chargés de la maintenance de leurs avions. Nous nous sommes salués tous par des clins d'oeil en signe d’encouragement.
Je n'était donc qu’un fantôme errant, Nikon en main, au milieu de dizaines de milliards de $ de technologie et d’avions éparpillés sur un parking au trois quarts vide... Jamais la lumière d’été dans les Cotswolds n’avait été d’une telle pureté pour une journée de RIAT. Quelle ironie.

 

          

 

       

 

Quel futur pour ce meeting ? J’ai déjà fait quelques comptes sur les investissements engagés par les acteurs de cet événement, dans un moment d’insomnie pendant la nuit passée… Je dois dire - avec regret pour les milliers de volontaires du RAF Benev.Fund qui ont travaillé d’arrache pieds pendant ces douze derniers mois - , que je me fais peu d’illusion sur l’avenir du plus grand meeting aérien militaire du monde. Les capitaux investis sur l'édition 2008 ne seront pas amortis et les industriels sponsors risquent à l'avenir, de ne plus souhaiter contribuer à ce meeting. Mais un haut responsable des opérations m'a précisé que de très nombreux assureurs sont dans la boucle... Aussi est-il probable que le prochain RIAT ne pourra être organisé que dans quelques années sous une autre formule, le temps de " renflouer " les comptes . En attendant je témoigne à tous les volontaires du RIAT ma plus grande sympathie, mon admiration, et mes encouragements pour le futur.

 

       

       

                 Merci aux équipes du RIAT de nous avoir fait rêvé pendant 38 ans.

 

 

 

 

Back to UK/Commonwealth/USA

© Sky-Lens'Aviation' - François Brévot - All rights reserved - Une création alnath.net